Grand Mountain Adventure : Wonderlands
Plate-forme : Nintendo Switch
Date de sortie : 10 Mars 2022
Résumé | Test Complet | Images
Editeur :
Développeur :
Genre :
Sport
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Non
Test par

Redaction


7/10

Même si l'hiver se termine, la saison de ski vient de commencer dans Grand Mountain Adventure: Wonderlands !

L'appel de la montagne.

Si vous aimez les sports d'hiver les jeux vidéo, vous connaissez sûrement certains des grands titres de ce genre. De Coolboarders à 1080°, de SSX à Amped en passant par Steep, ce genre a toujours eu son créneau pour les fans à la recherche d'adrénaline ou d'un simple voyage à la montagne. Malheureusement, il n'est pas facile de récupérer des titres de ce genre sur les consoles actuelles. Jusqu'à présent, la meilleure façon de mettre le snowboard aux pieds et de faire quelques descentes est principalement représentée par des titres mobiles adaptés pour Switch. Bien que cela puisse suffire à beaucoup, c'est loin d'être la solution idéale . Heureusement, Microids et Toppluva AB ont décidé d'apporter leur dernier travail à la console de Nintendo. Le premier impact avec le titre n'est malheureusement pas le meilleur . Les menus ne sont pas bien conçus pour être utilisés avec le contrôleur et sont chaotiques. Avec un peu d'habitude et de patience, nous pourrons les parcourir en un rien de temps, mais il est clair que nous parlons d'un autre titre de smartphone converti pour Nintendo Switch. Bâton à la main et skis aux pieds heureusement les choses s'améliorent drastiquement. Le titre ressemble à un petit monde de ski ouvert où l'on peut librement explorer diverses montagnes à la recherche de défis et d'extras à découvrir. Nous pouvons choisir d'utiliser des skis ou des snowboards et même quel type d'entre eux (que ce soit pour la course ou les tricks). La perspective est aérienne, dont le zoom est gérable via un menu spécial tandis que la caméra est presque entièrement automatique. Cette "vue à vol d'oiseau" pourrait d'abord être un peu troublante compte tenu du genre. Il est souvent difficile de se rendre compte de la position de notre personnage ou où aller pour atteindre certaines zones. Heureusement, un système d'aide peu intrusif et des outils spéciaux comme le télescope atténuent ce problème mais ne le résolvent pas dans son intégralité.

La caméra ainsi positionnée n'est tout simplement pas adaptée à 100% à un tel titre. Avec un zoom trop grand nous aurons du mal à visualiser notre personnage, avec un zoom trop proche nous n'aurons pas une lecture claire du paysage. De plus, les mouvements de caméra pour nous maintenir au centre de l'action sont brusques et mal gérés près des virages ou des surplombs. Les arbres et autres obstacles peuvent également bloquer la vue et une gestion incorrecte des ombres peut nous donner du mal à juger des hauteurs. Heureusement, ce ne sont pas tous des inconvénients : jouer à Grand Mountain Adventure : Wonderlands a toujours son propre charme et voilà pourquoi. Le cadre du monde ouvert nous permet d'explorer la carte de manière extrêmement organique et non forcée, les seuls pôles sont représentés par les télésièges et les remontées mécaniques. Ceux-ci peuvent être débloqués avec un nombre suffisant de forfaits de ski, qui peuvent être obtenus via des défis ou en les trouvant dans le monde du jeu. Chaque mission a son propre niveau de difficulté mais atteindre au moins l'argent n'est jamais une tâche impossible. Nous pouvons également récupérer d'un saut ruineux en appuyant sur un bouton, ce qui nous permettra de " rembobiner " l'action. Il existe également un système de trucage rudimentaire, gérable à travers les deux sticks analogiques.La variété des missions n'est pas énorme mais chaque montagne a beaucoup de choses à faire. L'exploration hors-piste est le meilleur moyen de débloquer du contenu et est également particulièrement amusante car le monde semble très "vivant". Il y a beaucoup de PNJ avec lesquels entrer en collision (ou frapper) et des animaux sauvages, ainsi que de nombreuses opportunités de " grinder " et de se livrer à des tricks spectaculaires.

Tout schuss.

Bien que l'adrénaline soit une partie importante de l'expérience, le jeu peut être abordé de manière beaucoup plus « zen » grâce à un mode qui supprime personnages, objets et animaux, ne laissant que le joueur et la quiétude d'une descente en solo. Il est facile de penser à ce Grand Mountain Adventure: Wonderlands comme un titre " relaxant " entre des sorties avec plus d'impact ou avec une difficulté plus élevée. L'approche du monde ouvert de Toppluva AB demande peu d'efforts pour être appréciée, ce qui se traduit par des jeux relaxants mais enrichissants. Il y a aussi la possibilité de jouer avec trois amis, en explorant la montagne en mode coopératif en partageant l'écran. Malheureusement, il n'est pas possible de collecter des extras ou de défier en multijoueur. Les commandes sont extrêmement simples , à tel point que le titre est jouable avec un seul Joy-con. En portable, le titre donne le meilleur de lui-même tant l'approche "hit and run" est très adaptée à une utilisation rapide. Les menus ne peuvent pas être utilisés avec l'écran tactile , et les gyroscopes Joy-con ou Pro Controller ne sont pas pris en charge.

Techniquement parlant, nous n'avons pas affaire à une production particulièrement prestigieuse mais à un titre graphiquement solide. En passant du mode 30fps au mode 60fps , aucune dégradation graphique particulière n'est remarquée, également grâce à la perspective aérienne. Le niveau de détail est cependant adéquat à la production et stylistiquement le titre a des formes simples mais facilement reconnaissables. La fréquence d'images est solide sur le mode choisi et ne baisse que dans les scènes avec plus de détails, même si ce n'est que de quelques images. La musique et les bruitages sont sans infamie et sans éloges, mais ils contribuent à l'ambiance détendue du titre. A noter que la version physique du jeu est livrée en bonus avec deux cartes postales, un badge et des autocollants.

VERDICT

-

Grand Mountain Adventure: Wonderlands n'est pas la montée d'adrénaline à laquelle nous nous attendions, mais plutôt une expérience plus zen et paisible. L'exploration est primordiale et les nombreux défis proposés vous donneront envie de chausser souvent vos skis (ou snowboard). Les défauts sont là, et ils sont aussi assez sérieux, surtout la caméra mais aussi, inexplicablement, le prix de lancement : 34,99 € pour cet indie c'est beaucoup et, ce malgré la bonne qualité du titre.

© 2006-2022 PlayAgain.be - Tous droits réservés