Renjoh Desperado tome 6
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 04 Juillet 2019
Résumé | Test Complet | Images
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Redaction


8/10

Scénario et dessin : Ahndongshik

Renjoh Desperado (Renjou Desperado) est une série en six tomes initialement parue au Japon aux éditions Shogakukan. Monko est une rônin surpuissante équipée d'un bras bio-mécanique ainsi que d'un chapeau et d'un manteau pare-balles. Ce corbeau solitaire, âme errante ou voyageuse magnifique, arpente les routes habitées par des bandits assoiffés de sang et de jolis jeunes étrangers, dont certains ne font qu'un. Au cœur de cet arrière-pays sauvage où surgissent des créatures dangereuses, Monko suit le chemin qu'elle a emprunté. Malgré son dévouement à la voie de l'épée, ce n'est pas la destinée des guerriers qu'elle a choisi de poursuivre. Malgré son intelligence, elle ne cherche pas non plus la Sagesse. En effet, sa quête est de trouver le mari parfait. Son chemin est la voie de l'amour. Elle décide alors de sillonner les plaines désertiques du Japon d'Edo dans le but d'atteindre son objectif. Cependant, à plusieurs reprises, son côté fleur bleue lui jouera des tours et les "loosers" vont s'enchaîner ...

Dans ce sixième tome, Monko semble nostalgique de son passé, plus précisément de son premier amour. Elle conte alors à son blaireau Pokamatsu ses précédentes aventures qui lui ont vallu d'être devenue la hors-la-loi la plus recherchée du pays. A l'époque, Monko n'était qu'une exécutante du groupe d'assassins "les petites Marionnettes" de l'organisation Origami. Monko va voir sa vie changer par Arthur Jr, qui souhaite éliminer son frère Douglas. afin d'être le prochain shogun à régner. Or le garde du corps de sa future victime n'est autre que son premier amour, Djingo. Tous les événements s'imbriquent et nous découvrons pèle-mêle comment Monko a perdu son bras droit, pourquoi elle a changé à ce point en une décennie et pourquoi elle tient tant à retrouver le grand amour. Cependant, son approche très fleur bleue et romantique va voler en éclats dans la conclusion, avec une sorte de réveil de l'héroïne sur la réalité des rapports humains. Oh certes, certains détails ne trouveront pas d'explications (qui sont les maréchaux encore en vie ?) puisque la trame se focalise essentiellement sur le passé et présente un degré de violence plus exacerbé qu'à l'accoutumée. Monko ne fait pas preuve de beaucoup d'empathie quand elle travaille pour l'Origami et devient même envahie par la haine après la disparition de Djingo Le dessin est quant à lui toujours aussi soutenu, avec un sens aiguisé de la mise en scène, une galerie de personnages assurément excentriques, et une ambiance far west très atypique, fusion du Japon de l'Ere Edo et l'Amérique des Western. Il en ressort de drôles de paysages et beaucoup d'interrogations sur la temporalité des lieux (serions nous dans un futur post-apocalyptique, où les survivants auraient décidé de rebâtir la société sous le modèle de l'Ère Edo ?).

VERDICT

-

La série Renjoh Desperado se conclut dans une tome très réussi où Monko est parvenu à s'accomplir au terme de son voyage initiatique. La fusion entre deux époques (Edo et Far West) et deux environnements (Japon et États-Unis) crée un univers pour le moins singulier et riche en nuances. De quoi livrer un shonen rythmé et palpitant.

© 2006-2019 PlayAgain.be - Tous droits réservés